Qu’est-ce que le Growth Hacking ?

Concept apparu au sein des startups de la Silicon Valley, le Growth Hacking désigne une stratégie visant à accélérer la croissance d’une boîte. À ses débuts, le principe s’appliquait aux nouvelles entreprises souhaitant se faire une place dans un marché concurrentiel, sans pour autant avoir d’importantes ressources ou un budget conséquent. Aujourd’hui, la méthode peut également s’appliquer aux grandes structures. Mais quel est son réel intérêt et comment mettre la stratégie en place ?

En quoi consiste réellement le Growth Hacking ?

Le Growth Hacking représente un ensemble de techniques et de stratégies visant à accélérer le développement d’une entreprise, tout en limitant les risques. En réalité, lorsque le concept est né aux USA, il servait surtout aux startups pour battre les grandes entreprises. Faute de moyen (logistique, humain, etc.) et de budget, les petites structures ne peuvent réaliser les mêmes campagnes que leurs grands concurrents. Ainsi, elles ont dû inventer une autre méthode pour pénétrer le marché, qui n’est autre que le Growth Hacking.

En clair, le terme hacking désigne l’action de se développer d’une façon différente, c’est-à-dire moins chère et plus rapide. L’objectif du concept consiste généralement à acquérir le plus grand nombre d’utilisateurs ou de clients, tout en dépensant le moins de budgets possibles. Pour faire court, cette stratégie permet de lancer son activité ou de promouvoir rapidement un produit/service tout en limitant les risques. Pour les grandes entreprises, le Growth Hacking est un excellent moyen d’innover ou d’optimiser leurs canaux de vente.

Le Growth Hacking, à différencier du marketing

Étant deux méthodes pour accélérer la croissance d’une entreprise, le Growth Hacking et le marketing sont souvent associés, mais ils sont pourtant à distinguer. D’abord, le Growth Hacking se base sur l’ensemble des tunnels de vente, contrairement au marketing qui tient seulement compte du haut de l’entonnoir.

Par la suite, un Growth Hacker effectue des expériences pour tester l’efficacité d’une stratégie quand les marketeurs se concentrent davantage sur les méthodes de vente. De plus, le spécialiste du Growth Hacking étudie en profondeur les données, possède des compétences techniques (en programmation, outils d’automatisation, etc.) et surtout, il s’implique davantage dans la campagne puisqu’il devra baser son travail sur la rétention des clients actifs.

Mettre en place une stratégie de Growth Hacking : contactez un pro !

Comprendre le Growth Hacking, ses techniques et ses outils, n’est pas une tâche pour les amateurs. Ainsi, le recours à un spécialiste dans le domaine s’avère indispensable pour mettre en place une stratégie de campagne efficace. Un Growth Hacker pourra vous aider à élaborer des solutions sur-mesure adaptées à vos objectifs. De plus, il saura trouver des canaux de communication moins saturés, voire originaux, pour booster la croissance de l’entreprise.

Puisque le but de la méthode est de sortir des sentiers battus, mieux vaut vous assurer que le Growth Hacker sollicité possède les compétences et les qualités nécessaires pour mener à bien votre projet, à savoir :

. la capacité à fournir des idées créatives ;

. la connaissance des données, des outils informatiques et des dispositifs d’automatisation ;

. les compétences techniques en création de sites et en développement de langage informatique (Python, JavaScript, etc.).

Stratégie SEA marketing : qu’est ce que c’est ?
L’Inbound marketing : c’est quoi ?